Biographie

Belge naturalisée française, Françoise Nyssen a une double formation d’urbaniste et de biologiste avant de devenir éditrice. Elle s’engage en 1980 dans les éditions du Paradou, puis devient en 1987 présidente d’Actes Sud, la célèbre maison d’édition basée à Arles et créée par son père, Hubert Nyssen. Le 17 mai 2017, Françoise Nyssen est nommée ministre de la Culture au sein du premier gouvernement constitué par le président de la République Emmanuel Macron. Le 16 octobre 2018, elle quitte le gouvernement à la suite d’un remaniement ministériel et reprend ses fonctions de présidente du directoire des éditions Actes Sud. Elle signe « Plaisir et nécessité » en 2019 chez Stock.

Plaisir et nécessité, éditions Stock, Paris, 2021

Depuis mon plus jeune âge, j’ai une passion : les livres. Ils ont forgé mon enfance, ils sont le fil directeur de ma vie professionnelle. Je suis née belge, la France m’a accueillie et m’a permis d’agir. De la Belgique jusqu’au ministère de la Culture où j’ai passé dix-sept mois, j’ai traversé des moments heureux, exigeants, durs parfois, mais aussi inespérés. Toute ma vie je me suis engagée. Car je crois au pouvoir du dialogue face au cynisme du monde moderne, je crois à l’entraide citoyenne contre les violences du capitalisme, je crois à la solidarité dans une société encore inégalitaire envers les femmes. Dès que j’ai découvert le monde politique au plus haut niveau, j’ai vu l’immense responsabilité que cela impliquait.
Comment une femme de 66 ans, inscrite à aucun parti, sans expérience des institutions, peut-elle se rendre utile à son pays ? Ces mois où j’ai expérimenté le « pouvoir de faire » méritent, je crois, d’être racontés. La culture est, à mes yeux, un plaisir et une nécessité. Je voudrais vous faire partager ce qui m’anime.

Photo : éditions Stock

Bibliographie récente

  • Plaisir et nécessité, éditions Stock, Paris, 2021.

En pratique

Maison d’édition :
Éditions Stock