Biographie

Michel Desmurget est docteur en neurosciences et chargé de recherche au CNRS pour le centre de neuroscience cognitive de Lyon.

Il a vécu près de 8 ans aux États-Unis, travaillant pour le compte de plusieurs universités américaines, dont le MIT, l’université Emory et l’université de Californie à San Francisco. En 2011, il est directeur de recherche à l’INSERM.

La Fabrique du crétin digital, éditions du Seuil, 2019

La consommation du numérique sous toutes ses formes – smartphones, tablettes, télévision, etc. – par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires).

Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences : sur la santé (obésité, développement cardio-vasculaire, espérance de vie réduite…), sur le comportement (agressivité, dépression, conduites à risques…) et sur les capacités intellectuelles (langage, concentration, mémorisation…). Autant d’atteintes qui affectent fortement la réussite scolaire des jeunes.

Bibliographie

  • L’Anti-régime : Maigrir pour de bon, éditions Belin,
  • TV Lobotomie : La Vérité scientifique sur les effets de la télévision, Max Milo éditions,
  • Mad in U.S.A. : Les Ravages du modèle américain, Max Milo éditions,
  • Imitation et apprentissages moteurs : des neurones miroirs à la pédagogie du geste sportif, Solal,

En pratique

Conférence :
« Les enfants et les écrans »
Dimanche – 14h – Chapiteau Granier

Maison d’édition :
Éditions du Seuil

Retrouvez Michel Desmurget sur le salon :
samedi et dimanche

Michel Desmurget
Fabrique du crétin digital